Les instruments dentaires – bien plus que de simples outils

Contre-angles Synea
Les instruments recouverts d'oxyde de silicium (à droite) ne montrent aucun signe d’usure.

L’Oxyde de silicium – le secret sous la surface

La comparaison montre clairement que, tandis que les instruments avec un revêtement conventionnel (à gauche) montrent déjà des signes significatifs d'usure après deux ans d'utilisation en cabinet, les instruments recouverts d'oxyde de silicium (à droite) n’ont absolument aucun signe d’usure.

Les parties externes de l’instrument en acier inoxydable chromé doivent leur robustesse à l’oxyde de silicium, un revêtement totalement novateur, pour lequel W&H a d’ailleurs déposé une demande de brevet. Grâce à la combinaison unique de la couche de base en métal de haute qualité avec une couche de protection ultrafine, les instruments W&H affichent une très grande robustesse et un aspect neuf sur la durée. Non seulement la longévité des instruments s’en trouve accrue de façon significative, mais également leur apparence esthétique qui reste intacte, pour longtemps – c’est sans conteste un atout pour le cabinet dentaire moderne.

Des instruments de haute qualité et bien entretenus sont la carte de visite d'un cabinet dentaire bien géré. Cependant leur apparence extérieure perd rapidement son éclat en raison des fortes contraintes exercées pendant le processus de préparation. W&H peut aujourd’hui fournir une protection parfaite de la surface en utilisant les toutes dernières technologies d'enduction. Les signes d'usure appartiennent désormais au passé : les instruments de haute qualité satisfont entièrement aux exigences esthétiques des patients et des dentistes.

De nos jours, l’apparence extérieure est un critère important dans beaucoup de domaines. La première impression que nous donne une personne est lourdement influencée par son apparence : inconsciemment et en quelques secondes, nous portons un jugement. Cette première impression est aussi un facteur clé dans le dentaire : le patient tire des conclusions de la qualité du traitement en regardant les instruments dentaires. Au grand désarroi des dentistes, beaucoup d'instruments ont tendance à avoir en peu de temps l'air abimé et inesthétique en raison des fortes contraintes imposées lors de la stérilisation et des réparations. Les instruments donnent une impression de vétusté malgré un fonctionnement toujours parfait.


Un revêtement innovant pour une apparence parfaite

Le nouveau revêtement anti-rayures permet un nettoyage plus facile et protège l’instrument, qui garde un aspect neuf, pour longtemps.
Le nouveau revêtement anti-rayures permet un nettoyage plus facile et protège l’instrument, qui garde un aspect neuf, pour longtemps.

Pour répondre aux exigences du marché en matière de produits durables, W&H a développé une surface unique, résistant aux rayures. Cette couche supplémentaire est destinée à augmenter la durabilité et la longévité des contre-angles et pièces à main dentaires tout en préservant l’aspect haut de gamme. On retrouve ce revêtement novateur sur les instruments de chirurgie, ainsi que sur la gamme Synea Vision . Les produits W&H offrent ainsi une robustesse maximale même soumis à des contraintes extrêmes.

W&H développe toujours ses produits en étroite collaboration avec l'utilisateur. Plusieurs enquêtes menées auprès de professionnels du monde entier ont permis de rassembler des informations sur les besoins essentiels des dentistes et de leurs patients. Ainsi Michael Pointner, responsable Stratégie Produits W&H, nous dit : "Nous avons été vraiment étonnés par l'énorme influence que l'environnement d'un cabinet dentaire a sur le patient. Nous avons donc défini nos exigences produits sur cette base, notre principal but étant de respecter la forte demande de qualité exprimée par les dentistes."

Testés par les utilisateurs

De nombreux revêtements différents ont été analysés au sein du Service Recherche et Développement W&H en prenant en compte leur facilité d'utilisation ; ils ont ensuite été testés en laboratoire puis enfin par des dentistes dans leur pratique au quotidien. Beate Wagner, en charge de ce dossier, est ingénieur spécialisée en matériaux et pour elle, développer un revêtement capable de répondre aux sévères exigences requises pour la surface des instruments a constitué un défi particulier.

"Durant la phase de développement, le challenge était de trouver un revêtement ayant pour qualités une excellente durabilité et une haute résistance à l'usure. Tout au long de leur durée de vie, les instruments subissent un nombre énorme de cycles d’entretien. Il était donc important que leur surface puisse résister aux charges extrêmes," explique
B. Wagner. "De plus, il a fallu prendre en compte d'autres critères comme la zone de préhension de l'instrument, la compatibilité biologique du revêtement et la facilité de nettoyage. L’utilisation d’un revêtement inorganique a permis de respecter toutes ces exigences. Ce revêtement innovant est produit par dépôt chimique en phase vapeur activé par plasma, un procédé spécial connu, qui offre une protection globale optimale."

Michael Pointner, Ing. responsable Stratégie Produits et Beate Wagner, Ing. Dipl. spécialisée en matériaux
Michael Pointner, Ing. responsable Stratégie Produits et Beate Wagner, Ing. Dipl. spécialisée en matériaux

Le revêtement spécial anti-rayures est le fruit d’un travail de recherche intensif. Michael Pointner, Ing. responsable Stratégie Produits et Beate Wagner, Ing. Dipl. spécialisée en matériaux sont convaincus qu’il s’agit là d’une réponse capitale aux exigences du marché.

Les premiers retours positifs des utilisateurs démontrent le haut degré de pertinence du nouveau revêtement anti-rayures de W&H, en pratique quotidienne. "Comparé aux revêtements conventionnels, qui en peu de temps montrent des signes d’usure, le nouveau procédé offre une protection sur la durée. Même après plusieurs années d'un usage quotidien, aucun signe de dégâts n’apparaît sur la surface des instruments," selon Michael Pointner.

Le nouveau revêtement des instruments W&H a été mis à l’épreuve par des dentistes ayant accepté de participer à des tests sur une période de deux ans. "Après la fin de la phase de tests, les retours d'information étaient limpides pour W&H : les dentistes testeurs étaient en majorité si enthousiastes qu'ils ont souhaité avoir d’autres instruments avec un revêtement novateur de qualité comparable."