Interview : avantages de l'Osstell Beacon

Osstell Beacon, une avancée de taille dans l’évolution des diagnostics implantaires

Le marché des implants dentaires a fortement évolué depuis quelques années. Le secteur accueille aujourd’hui un nombre croissant de chirurgiens-dentistes possédant moins d’expérience dans le domaine de l’implantologie et fait face à un changement de génération aux attentes différentes. Les praticiens sont confrontés à des décisions de plus en plus complexes en raison du nombre croissant de patients à risque et des exigences grandissantes en termes de réduction des durées de traitement. Les protocoles et techniques sont actuellement redéfinis afin d’entrer en adéquation avec les bénéfices apportés par la planification et les flux de travail numériques. Il est ainsi de plus en plus important pour les praticiens de pouvoir opérer avec des outils objectifs afin de gagner en efficacité et d’orienter et optimiser les traitements par implant, aussi bien pour les cas complexes que plus simples, faisant des diagnostics ISQ une valeur-clé nécessaire et objective afin de permettre d’améliorer les résultats et la qualité.

Osstell, la société qui a développé la technologie ISQ, franchit aujourd’hui une nouvelle étape dans le domaine des diagnostics implantaires avec le lancement de l’Osstell Beacon, un outil innovant et extrêmement intuitif conçu pour orienter les traitements implantaires afin d’obtenir davantage de résultats prévisibles. Nous avons rencontré M. Jonas Ehinger, PDG de la société Osstell, M. Stefan Horn, vice-président Solutions produits et Dr Marcus Dagnelid, Directeur de sa propre clinique, qui nous donnent tous trois leur avis sur l’approche adoptée par Osstell et son nouveau produit, l'Osstell Beacon.

Interview de M. Jonas Ehinger (PDG d'Osstell), M. Stefan Horn (Vice-Président Développement des produits Osstell) et Dr Marcus Dagnelid (Directeur de clinique) :

Parlez-nous un peu de ce nouveau produit. Quelle idée se cachait derrière le développement d’Osstell Beacon ?

M. Ehinger : Osstell Beacon constitue pour nous une étape logique dans l’approche globale adoptée par Osstell. C’est un moyen aujourd’hui de répondre aux besoins d’un segment différent du marché et de mettre en oeuvre notre technologie de façon inédite, même s’il est également conçu pour fonctionner en combinaison avec d’autres produits et services, tels qu’Osstell Connect et Osstell IDx.

M. Horn : Nous avions besoin d’un outil complémentaire à l’Osstell IDx, plus global, pour pouvoir répondre aux exigences des différents établissements cliniques dentaires de par le monde, aussi bien pour les grandes cliniques universitaires que les plus petits cabinets privés.

Dans l’industrie moderne, on entend beaucoup parler de connectivité, d’Internet des objets et de big data ; on utilise de plus en plus son smartphone ou sa tablette pour accomplir les tâches du quotidien, ce qui nécessite que les produits soient aujourd’hui intuitifs et pratiques. Lors de sa conception, l’objectif était de rendre l'Osstell Beacon extrêmement intuitif, pratique et facile à utiliser afin d’orienter les mesures ISQ.

Le débat du big data amène également avec lui l’importance de pouvoir capturer des données, mais aussi d’en faire quelque chose d’utile et d’instructif. C’est pourquoi nous nous efforçons constamment de renforcer la connectivité ainsi qu’Osstell Connect, qui ne deviendra à l’avenir que plus précieux pour les praticiens.


Quels sont les principaux avantages d’Osstell Beacon pour les praticiens ?

Dr Dagnelid : Lorsque vous travaillez comme moi dans un grand établissement clinique, vous côtoyez beaucoup de chirurgiens-dentistes possédant divers niveaux d’expérience en matière d’implantologie dentaire, y compris des généralistes. Je pense qu’un fossé s’est progressivement creusé que l’Osstell Beacon est aujourd’hui en mesure de combler grâce à son utilisation facile et intuitive, et que cette méthode devra être largement diffusée auprès des jeunes praticiens.

Sa fonction de collecte des données est également très avantageuse, car elle contribue à nous orienter dans les traitements à prodiguer et à garantir une qualité constante. Au sein de mon établissement, je l’utiliserai non seulement comme appareil autonome mais également en combinaison avec l'Osstell IDx.

M. Ehinger : Cette combinaison se révèlera extrêmement avantageuse pour d’autres grandes cliniques où plusieurs praticiens traitent chacun leurs propres patients mais toujours au sein du même établissement clinique. Ceux-ci pourront ainsi mettre toutes leurs données en commun dans Osstell Connect et les comparer avec celles de la clinique où ils travaillent ainsi que celles d’autres praticiens afin d’ajuster les traitements par implant dentaire qu’ils prodiguent à leurs patients. Il est ainsi possible de construire une véritable base de données au fil des ans, afin d’observer la progression des traitements et bien plus encore.

M. Horn : Pour les praticiens qui découvrent cette méthode et cette technologie, le code couleur, qui est essentiellement un extrait de toutes les données scientifiques sur lesquelles est basée l’échelle ISQ, les aidera à déterminer le meilleur moment auquel charger l’implant.

Dr Dagnelid : Examiner et comparer les données, particulièrement pour les jeunes praticiens, insuffle beaucoup de confiance lorsqu’il s’agit de prendre la bonne décision au bon moment avec les patients à risque auxquels nous sommes désormais tous confrontés.

Quel avenir pour Osstell ?

M. Ehinger : Osstell fait désormais partie d’un groupe d’entreprises de plus grande ampleur, le groupe W&H, qui crée un large éventail de possibilités comme le développement croissant de produits pouvant être intégrés dans des moteurs chirurgicaux, par exemple, ou pouvant être connectés à Osstell Connect. Et bien sûr, continuer de développer des produits et services faciles d’utilisation qui rendront les traitements par implant dentaire encore plus sûrs et prévisibles.