Facelight - La méthode fiable de détection des caries

Cabinet dentaire PAR Aixcellence Olaf Klewer, Ann-Katrin Hinz

Plus de fiabilité dans la détection des caries est un facteur clé dans la préservation de la substance dentinaire saine des patients. Pour aider le dentiste à évaluer le traitement sous un nouveau jour, W&H présente Facelight – un nouvel outil clinique qui permet d’identifier la partie dure de la dent infectée, notamment la dentine infectée. Olaf Klewer et Ann-Katrin Hinz, dentistes à Aix-la-Chapelle en Allemagne, utilisent Facelight depuis plusieurs mois et font un premier bilan de leur expérience :

Ann-Katrin Hinz
Ann-Katrin Hinz
Dr.med. dent. Olaf Klewer
Dr.med. dent. Olaf Klewer

Dans un contexte où la gestion de la qualité prend de plus en plus d'importance, les dentistes se sentent particulièrement concernés par un poste crucial : le traitement du patient. Nous essayons toujours de trouver des méthodes objectives et efficaces pour améliorer notre façon de travailler. Notre but est d’effectuer un traitement le moins douloureux possible pour le patient.

L'évaluation correcte d’une carie est un défi majeur pour chaque dentiste débutant - particulièrement si le traitement s'étend aux zones proches de la pulpe. Quand il s’agit de détection de caries, on doit souvent faire face à un dilemme : prendre la bonne décision sur le long terme. Plus vous vous approchez de la pulpe, plus la dentine est sensible. Les colorants ne donnent pas satisfaction dans ce cas précis, leur application dans la dentine proche de la pulpe et dans les zones à la limite émail-dentine produisant un résultat faussement positif en raison de la morphologie spéciale, même sans infection carieuse. Le diagnostic n’est donc pas fiable à 100 %. Un autre inconvénient de cette méthode est le surdosage, qui peut entraîner une coloration permanente des dents adjacentes. Le test de la sonde dentaire classique est également peu fiable, en particulier si le dentiste a un doute sur son diagnostic.

La nouvelle méthode FACE (Fluorescence Aided Caries Excavation – Aide à l’excavation des caries par fluorescence) offre aux dentistes une autre perspective dans l’approche et l’évaluation du traitement des caries. Illuminer la cavité à l’aide d’une sonde lumineuse s'avère être une méthode simple et rapide. L’étendue de la dentine carieuse est clairement visible, c’est la certitude d’une plus grande fiabilité dans la détection des caries. Nous utilisons Facelight depuis deux mois dans notre cabinet, justement en raison de ses remarquables avantages.

Un contrôle avec Facelight conforte le diagnostic en permettant la détection visuelle des caries dans les cavités ouvertes
Un contrôle avec Facelight conforte le diagnostic en permettant la détection visuelle des caries dans les cavités ouvertes

Le système se compose d’une sonde lumineuse et de lunettes de diagnostic sous forme de surlunettes adaptées à la plupart des lunettes de correction. Il suffit simplement d’illuminer la cavité avec Facelight – comme vous le feriez avec une lampe à polymériser. Les bactéries dans la dentine infectée libèrent des métabolites (porphyrines) qui, sous la lumière violette, vont présenter une fluorescence rouge clairement identifiable. Quant à la substance dentaire saine, elle se distingue par sa couleur vert fluorescent. Le dentiste peut voir et identifier directement les zones cariées, qui peuvent alors être éliminées de manière sélective pendant l’excavation de la carie.

Facelight permet de différencier clairement la dentine cariée, rouge fluorescent, des zones non cariées qui apparaissent vert fluorescent.
Facelight permet de différencier clairement la dentine cariée, rouge fluorescent, des zones non cariées qui apparaissent vert fluorescent.

Conclusion

Notre expérience avec Facelight a démontré qu'on pouvait encore voir des choses sous l’éclairage de la sonde lumineuse, surtout dans les caries dentaires pénétrantes. Bizarrement, ce sont les bandes ou taches de petite taille qui posent problème, car elles ne peuvent pas être détectées avec la sonde dentaire classique et ne peuvent donc pas être diagnostiquées.

Nous avons examiné au total 67 cavités sur 14 patients. Après examen initial avec la sonde dentaire classique, les 67 cavités ne présentaient apparemment pas de carie, mais Facelight a montré que sur 14 de ces 67 cavités, l’excavation des caries n’était pas complète. Sur ces 14 présentant des caries résiduelles, malgré un test positif à l’aide de la sonde dentaire, 11 pouvaient être classifiées comme caries dentaires pénétrantes. Ce premier résultat concluant nous incite à continuer à récolter d’autres données avec une seconde sonde Facelight. Ainsi, il est très probable que tous les patients de notre cabinet seront soumis au test Facelight.