Les points forts du nouveau stérilisateur Lisa 500

Lisa 500

Dans l'entretien suivant, Elodie Laurent, Responsable hygiène de la clinique dentaire "Espace Sourire" à Six-Fours en France, nous parle des avantages apportés par le nouveau stérilisateur Lisa 500 dans son travail quotidien, en particulier en ce qui concerne les cycles de stérilisation et le système de traçabilité.

Commençons par un état des lieux de votre cabinet...

Du nettoyage à la stérilisation en passant par la traçabilité, je suis en charge de tout le protocole d’hygiène pour le centre de soins qui regroupe au total sept praticiens. Le cabinet dispose de sept stérilisateurs W&H Lisa. Nous mettons sous sachets scellés tous les instruments comme le recommande le Guide de bonnes pratiques. Nos appareils sont très sollicités et nous avons procédé en Mai dernier au renouvellement d’une partie de nos équipements. C’est ainsi que nous avons été particulièrement séduits par le nouveau stérilisateur de W&H, le Lisa "fully automatic".

Quelles sont ses particularités ?

Les nouveaux cycles B réduisent le temps de cycle en fonction du nombre d’instruments à stériliser. C’est comme si Lisa pesait la charge et adaptait la durée du cycle et du séchage en conséquence.

Et c’est un avantage au quotidien ?

Enorme ! Le gain de temps est considérable – près de 80 h économisées chaque mois ! Sur les anciens appareils, un cycle B durait en moyenne 45 minutes. Or, chez nous, chaque praticien a ses propres instruments et souhaite les récupérer le plus rapidement possible. De ce fait, je stérilise rarement à pleine charge (6 kg), masse pour laquelle les cycles sont prévus.

Je pense d’ailleurs que c’est le cas de nombreux cabinets où un cycle demi-charge de 2 à 3 Kg serait suffisant. D’où l’intérêt du nouveau cycle automatique “sur mesure“ proposé par W&H qui correspond parfaitement à notre activité quotidienne. Il réduit les temps de cycle de 5 à 10 min pour des charges moyennes, et de 15 à 20 min pour les urgences, comme un plateau de 6 turbines et pièces à main.


Lisa 500

Pourquoi ne pas opter alors pour un stérilisateur plus petit ?

Parce qu’il m’arrive tout de même de réaliser des cycles à pleines charges les jours de forte activité. En fin de journée, très souvent, je charge au maximum et rentre chez moi avec la garantie de retrouver mes instruments secs et froids le lendemain matin. D’où l’avantage du cycle sur mesure. C’est comme si l’on avait deux stérilisateurs en un : un petit et un grand.

Outre le gain de temps, quels sont les autres avantages ?

Les économies d’eau et d’énergie ne sont pas négligeables, sans compter une rotation plus rapide des instruments. Le stérilisateur fonctionne aussi moins longtemps et les coûts de maintenance sont réduits d’autant.

Qu’en est-il de l’exigence de traçabilité ?

Notre cabinet s’engage à garantir une traçabilité complète et plus particulièrement pour les actes invasifs et la chirurgie. Les nouveaux Lisa, directement reliés à une imprimante à étiquette, répondent à cette exigence. Le process est simple. En fin de cycle, je contrôle et j’accepte la charge, je m’identifie et j’édite le nombre d’étiquettes nécessaire en cliquant sur l’écran tactile du stérilisateur.

Une opération très pratique car nous n’avons pas de PC dans la salle de stérilisation. Le lien avec le patient est, lui aussi, établi simplement et sans risque d’erreur. Après les soins et directement au fauteuil, le praticien saisit l’acte dans le logiciel puis scanne les codes-barres des emballages utilisés dans la fiche patient.