Prévention des péri-implantites -
l'outil pour une prophylaxie efficace

Source : Implantologie Journal 3 / 2015
Auteurs : Jenny Hoffmann, Oemus Media AG


Plusieurs études publiées récemment indiquent qu'un tiers à la moitié des implants sont exposés au risque de maladies péri-implantaires.1 Sans traitement adapté, ces infections entraîneront la perte de l'implant. Le risque d'inflammation du tissu dur péri-implantaire (péri-implantite) et/ou du tissu mou (mucosité péri-implantaire) est particulièrement élevé chez les patients atteints d'une parodontite et augmente considérablement le risque de perte de l'implant.2 Il est donc très important d'adopter une méthode de prophylaxie adaptée après la pose de l'implant.

Consultation et observance

Il est important de mettre en place un programme de visites de rappel avec des contrôles réguliers, mais il est tout aussi important de gagner la coopération active du patient qui doit s'engager à conserver une bonne hygiène buccodentaire afin de réduire le risque d'infection péri-implantaire. Étant donné que l'implant adhère moins bien à la gencive que la dent naturelle, le biofilm s'accumule davantage dans les espaces intermédiaires. Le patient doit par conséquent être sensibilisé aux bonnes pratiques d'hygiène pour son brossage quotidien.
La prophylaxie doit également passer par des conseils visant à réduire les risques, par exemple en évitant le tabac et l'alcool.

Nettoyage professionnel des implants

Contrairement au traitement conventionnel, le nettoyage professionnel des implants et le traitement de la péri-implantite doivent tenir compte des différences entre les tissus. L'utilisation de détartreurs manuels et de curettes métalliques est à éviter dans la mesure du possible afin de ne pas rayer la surface de l'implant ou la rendre rugueuse. Même en cas d'utilisation de pièces à main en plastique, il faut être extrêmement soigneux en raison de la sensibilité accrue du tissu péri-implantaire.
Actuellement, les techniques de nettoyage mécanique par aéropolissage avec une poudre faiblement abrasive ou les détartreurs à ultrasons spéciaux sont les plus utilisés pour les piliers et les couronnes sur implant. Une solution désinfectante chimique et, de plus en plus souvent, la thérapie photodynamique (PDT) sont utilisées comme traitement adjuvant pour la décontamination.

Détartreur piézo Tigon+
Détartreur piézo Tigon+

Le détartreur piézo Tigon+ de W&H convient aussi bien aux traitements parodontaux que péri-implantaires.

Détartreur piézo Tigon+
Détartreur piézo Tigon+
Détartreur piézo Tigon+

Élimination atraumatique des concrétions

Le détartreur Tigon+ (W&H) s'est imposé comme le plus utilisé des détartreurs à ultrasons, grâce à sa flexibilité et à son fonctionnement atraumatique. Ce détartreur piézo fait gagner du temps et il est polyvalent, grâce à ses quatre programmes prédéfinis, plus un programme personnalisable.
Avec ses paramètres pour la prophylaxie et la parodontologie, à l'aide des inserts spéciaux pour l'implantologie, le Tigon+ est l'instrument idéal pour traiter la péri-implantite. Avec sa puissance réglable, l'élimination de la plaque dentaire s'effectue de manière atraumatique. En mode normal, la puissance du détartreur est constante quelle que soit la pression sur la dent ou l'implant. En mode doux, plus l'insert est appuyé sur la dent, moins la puissance du détartreur est importante. En mode fort, plus il y a de résistance, plus la puissance est importante. Il existe forcément le réglage adapté à chaque situation, qui permet d'éviter de blesser le patient et de lui procurer une sensation désagréable dans la bouche.

Le détartreur piézo est livré avec un jeu d'inserts de parodontologie et de prophylaxie. L'insert 1i Implant-Clean en matière plastique peut également être utilisé pour un nettoyage doux et efficace des implants et de leurs restaurations.
Grâce à sa conception ergonomique et à sa bague de lumière à 5 LED, le Tigon+ permet d'éliminer les concrétions de manière simple et efficace. Un réservoir permet de chauffer le liquide d'irrigation, permettant ainsi de traiter les zones sensibles sans les agresser.


Tigon+
Quatre programmes prédéfinis et un programme personnalisable pour une efficacité garantie.
Pièce à main détartreur Piezo
Éclairage optimal grâce à la bague de lumière à 5 LED pour éliminer simplement et efficacement les concrétions.

Conclusion

Compte tenu de l'extrême sensibilité du tissu péri-implantaire, il convient de choisir des instruments parfaitement adaptés au traitement des tissus et au nettoyage professionnel des implants. Le traitement réalisé avec le détartreur piézo utilisé ici est particulièrement atraumatique pour les tissus et réduit le stress chez le patient. Parallèlement, le dentiste peut travailler rapidement et efficacement grâce à des programmes conçus pour des situations spécifiques. Ainsi, le patient est moins réticent à subir des contrôles et des nettoyages réguliers, ce qui augmente considérablement les chances de succès de la prévention des péri-implantites.

1 Academy Report: Peri-Implant Mucositis and Peri-Implantitis: A Current Understanding of Their Diagnoses and Clinical Implications. Journal of Periodontology. April 2013, 84:4, 436–443.

2 Sgolastra F, Petrucci A, Severino M, R Gatto, Monaco A: Parodontitis, Implantatverlust und Periimplantitis. Eine Meta-Analyse. Clin Oral Implants Res 31. Dezember 2013 doi: 10.1111/clr.12319.



Dr Mariana Mintcheva et Dr Christian Dan Pascu du cabinet dentaire Discover White à Düsseldorf parlent de leur expérience avec le Tigon+.

Dr Mariana Mintcheva et Dr Christian Dan Pascu


Dr Pascu, Dr Mintcheva, quelles sont les principales spécialités de votre cabinet ? Depuis quand utilisez-vous Tigon+ et pour quelles utilisations principalement ?

Notre cabinet est principalement spécialisé en implantologie et en dentisterie esthétique mais nous proposons bien entendu tout l'éventail des services de la dentisterie moderne. Nous utilisons le Tigon+ depuis l'ouverture de notre cabinet et il a désormais parfaitement trouvé sa place dans notre flux de travail où il est un instrument essentiel pour toute notre gamme de traitements. Nous l'utilisons le plus souvent en prophylaxie, qui constitue selon nous une partie très importante de la dentisterie. Nous utilisons l'insert 1P pour le traitement parodontal afin d'éliminer les concrétions profondes à des endroits inaccessibles sans agresser la gencive.

Tigon+ propose cinq options de traitement - prophylaxie, parodontologie, endodontie, restauration - ainsi qu'un programme libre défini par l'utilisateur. Comment fonctionne le réglage rapide des paramètres par bouton en cours de traitement ?

En dentisterie, tout ce qui est conçu de manière simple et présenté clairement est un avantage considérable. Tous les dispositifs de W&H proposent cette caractéristique. Sa manipulation simple et rapide nous permet, à nous ainsi qu'à notre équipe d'assistantes, d'optimiser et de simplifier nos procédures de traitement. Et bien entendu, nos patients l'apprécient aussi.

Trois modes de puissance de détartrage sont disponibles sur l'instrument. Quelle importance revêt ce réglage de puissance, par exemple dans le traitement des patients souffrant de péri-implantite ?

Les différents modes offrent de vastes possibilités d'adaptation et peuvent être ajustés très précisément selon les exigences spécifiques du dentiste. Cela ne s'applique pas uniquement au traitement de la péri-implantite.

Tigon+ comprend également une large gamme d'inserts universels et spéciaux pour diverses indications. Que pensez-vous de la variété et de la fonctionnalité de la gamme d'inserts et quelle expérience avez-vous en particulier de l'insert 1i Implant ?

Les inserts fins et minces en particulier simplifient l'élimination atraumatique des concrétions profondes sans agresser la gencive. Leur forme leur permet d'accéder à des zones très difficiles d'accès que les curettes ne pourraient pas atteindre, ou bien seulement très difficilement.
L'insert 1i Implant spécial destiné au traitement et à la prévention des péri-implantites remplace la curette en plastique et/ou en carbone. Grâce à sa surface spéciale, cet insert permet de nettoyer la surface de l'implant sans la rayer, ce qui constitue donc une opération préventive contre la formation d'une nouvelle zone propice au dépôt de la plaque dentaire.

Il existe trois niveaux de température pour chauffer le liquide d'irrigation contenu dans le réservoir du détartreur. A quelle fréquence utilisez-vous cette option et comment vos patients y réagissent-ils ?

C'est un aspect essentiel. En effet, par le passé, de nombreux patients ont interrompu leur session de prophylaxie car le contact de l'eau froide sur les collets dentaires dénudés était simplement trop douloureux. Les patients ont beaucoup apprécié le passage au liquide tiède. Un autre avantage est la possibilité d'utiliser des solutions désinfectantes telles que la chlorhexidine à 0,2 % ou du peroxyde d’hydrogène à 1-3 %.

Merci de nous avoir accordé cet entretien.