Les avantages de l'Implantmed pendant le traitement implantaire

« Une technologie, un fonctionnement et une conception très impressionnants »

Extrait d'un entretien avec le Dr Karl-Ludwig Ackermann dans lequel il évoque le nouveau moteur d'implantologie Implantmed de W&H.

Le chirurgien-dentiste Dr Karl-Ludwig Ackermann exerce en cabinet à Filderstadt (Allemagne) et enseigne l'implantologie et la dentisterie esthétique dans deux universités. Il a posé plusieurs milliers d'implants durant les 38 dernières années. Depuis l'automne 2016, le Dr Ackermann travaille avec le nouveau moteur d'implantologie amélioré - l'Implantmed de W&H.

Un traitement facile à mettre en œuvre,
sûr et rentable

A quoi ressemble la pose d'un implant avec le nouvel Implantmed ?

Dr Ackermann : L'unit est très impressionnant, à la fois dans ses détails et dans sa globalité. Le plus remarquable selon moi est la commande sans fil au pied, qui permet de le commander sans être gêné par des câbles. Le nouvel Implantmed s'intègre à la perfection dans la pratique de l'implantologie grâce à ses dimensions et à sa conception ergonomique. Je trouve également son design très attractif.

Quels sont ses avantages spécifiques ?

Dr Ackermann : W&H a introduit tout un ensemble de caractéristiques techniques dans le nouvel Implantmed, par exemple les plateaux porte-instruments, très pratiques, et la solution astucieuse d'alimentation en liquide réfrigérant avec son tube très facile à insérer. Le module W&H Osstell ISQ, qui se fixe à l'Implantmed pour mesurer la stabilité de l'implant, est encore une autre fonctionnalité unique. Il permet de déterminer la stabilité d'un implant et le couple d'insertion à tout moment. C'est un outil important, entre autres, pour choisir la durée de charge la plus sûre et qui aide à prévoir le traitement prothétique.

Un traitement facile à mettre en œuvre, ...


Des améliorations ont-elles été apportées dans son fonctionnement ?

Dr Ackermann : La navigation dans le menu sur l'écran tactile est très bien pensée. Toutes les fonctions sont faciles à sélectionner. Elles s'ajustent rapidement à chaque système d'implant utilisé et aux paramètres préférés selon les traitements. Il est personnalisable pour six utilisateurs, ce qui représente un réel avantage dans un grand cabinet ou à l'hôpital. Toutes les données relatives au patient ou à l'implant peuvent être stockées sur des supports de données. Pour nous, professionnels de l'implantologie, c'est une sécurité, juridiquement parlant.

En tant que fabricant, W&H fournit non seulement des units chirurgicaux mais aussi les contres-angles et pièces à main dentaires correspondants. Pourquoi sont-ils importants ?

Dr Ackermann : Les instruments qui délivrent un liquide réfrigérant stérile sont absolument essentiels au traitement.
Les contre-angles et pièces à main de W&H répondent à toutes les exigences en matière de traitement et d'hygiène.
De plus, le contre-angle WS-75 L pour implantologie avec un rapport de transmission 20:1 possède un système hexagonal exclusif breveté. Le mandrin et la tige de la fraise restent intacts en présence d'une transmission de puissance élevée, par exemple lors de la préparation du lit implantaire ou du vissage des implants dans un os dense. Ceci évite des coûts de réparation élevés.

... sûr et rentable


Le rapport coût-efficacité et la productivité sont-ils des arguments qui comptent pour vous ?

Dr Ackermann : Oui, la technologie de transmission extrêmement robuste apporte ergonomie et sécurité lorsqu'on travaille avec l'Implantmed et l'équipement auxiliaire raccordé à l'unit. Bien entendu, cela influe également sur le rapport coût-efficacité. L'étude de cas ci-dessous illustre l'utilité des caractéristiques spécifiques à la machine, évoquées plus haut, pendant une restauration par implant dans le maxillaire antérieur. J'ai également utilisé le module W&H Osstell ISQ pour mesurer la stabilité de l'implant.



Étude de cas : implants à une seule vis pour un bridge en oxyde de zirconium dans le maxillaire antérieur

Une patiente de 67 ans présentait des problèmes endodontiques et une gingivite autour de sa restauration prothétique dans le maxillaire. Les dents 21, 22, 23 portaient des couronnes jumelées qui étaient reliées aux implants aux positions 12/11 à l'aide d'une fixation de précision (cf. figure).

Deux mois après l'extraction des dents 21 et 22, le forage pilote pour un implant en position 22 a été effectué avec le nouvel Implantmed et le contre-angle WS-75 L (programme P2, transmission 20:1).

L'objectif était de poser un bridge en oxyde de zirconium sur les implants existants aux positions 12 et 11 et de poser deux nouveaux implants aux positions 22 et 23.
La pose d'implants et la restauration prothétique devaient être effectuées par étapes et en combinaison avec une régénération osseuse guidée.


Pour consulter le compte rendu complet, cliquer ici :

Implants individuels pour bridge en oxyde de zirconium



Photo : © Ackermann/Kirsch/Neuendorff