Histoire d’un succès – les chapitres



La société W&H Dentalwerk a été fondée à Berlin en 1890 par les deux ingénieurs de précision Jean Weber et Hugo Hampel. (W&H). Ils ont marqué l'histoire en créant les premières pièces à main et contre-angles à entraînement mécanique d’Europe. En 1944, W&H déménage de Berlin (Allemagne) à Bürmoos (Autriche), où les alliés nomment le Consul DI Peter Malata administrateur de l'entreprise.

Le 20 Mai 1958, W&H devient la propriété de la famille du Consul DI Peter Malata et de son épouse Hilde. Dès lors, W&H connaît une croissance inégalée W&H : la rénovation des bâtiments et de nouvelles constructions sont entreprises à Bürmoos, et en 1964, c’est la création de W&H Allemagne, puis des filiales d’Autriche, de France, d'Italie, de Suède et de Grande-Bretagne.

Peter Malata Jr, ingénieur diplômé, a repris la société le 1er décembre 1996. Des nouvelles structures de gestion ont été mises en œuvre : W&H a opté pour une organisation du travail en équipes fortes et réactives, répondant ainsi avec souplesse aux besoins du client. En 1999, c’est la fondation de W&H Stérilisation près de Bergame en Italie : une nouvelle page de l'histoire du succès de W&H. Entre 2000 et 2009, W&H agrandit le site de Bürmoos et développe sa gamme de produit.


Aujourd'hui, W&H est présent dans plus de 110 pays à travers le monde. Avec un réseau de distribution parfaitement organisé regroupant plusieurs filiales et de nombreux partenaires compétents et fiables, W&H est restée une entreprise familiale qui a su se développer pour devenir l'un des principaux acteurs mondiaux sur le segment de la technique dentaire.

Le Musée Dentaire W&H

Le Musée
Dentaire W&H

Des pièces uniques réunies
en une superbe collection
depuis 1890.

Entrez ici !


Les temps forts

Plus de 90 % des pièces exposées sont en état de marche. Toutes ont été restaurées avec minutie, certaines comportant même des pièces de rechange d’origine, qui ont dû être retravaillées. Les pièces les plus anciennes sont les contre-angles et pièces à main de l’année 1890 et l’Instrument universel, breveté en 1895.

Installez-vous maintenant sur le véritable fauteuil de dentiste pneumatique de Adam Schneider, fabriqué en 1935 et fonctionnant uniquement grâce à un système d’huile sous pression, actionné par une commande au pied. Venez aussi apprécier le niveau sonore d’un moteur suspendu de 1950, tout en jetant un regard sur le monde dentaire à travers les yeux de nos grands-parents – voici quelques uns des temps forts de la visite.

Le Musée W&H est très fier de pouvoir aussi présenter des pièces qui ont traversé les années – racontant ainsi l’histoire de ses propriétaires, à un moment précis de leur vie. Comme par exemple, en 1946, dans le cadre du programme d'urgence de création d'emploi, où W&H s’est montré particulièrement imaginatif en produisant, à partir des boîtes de biscuits et de fromage des forces d'occupation américaines, des bigoudis et autres épingles à cheveux, qui trouvent donc naturellement leur place dans le musée dentaire W&H.


Des pièces uniques

En commençant depuis le début de la production à Berlin puis plus tard à Bürmoos, un véritable trésor d’instruments dentaires anciens a pu être constitué, puis soigneusement répertorié et enregistré : par ex. une machine à fraiser à commande au pied modèle 1939, avec cordon d’entraînement, une machine à fraiser verticale utilisée en milieu hospitalier modèle 1935, un moteur suspendu à roulements mobiles, des balances pour dosage d’amalgames, des contre-angles et pièces à main datant du changement de siècle, une pièce à main avec moteur de 1939 et une grande variété d’accessoires pour le traitement dentaire.

Les visiteurs industriels viennent non seulement pour le plaisir d’admirer la superbe collection du Musée Dentaire W&H, mais aussi pour écouter et se laisser transporter dans le temps par les nombreuses histoires et anecdotes du conservateur, étroitement lié à la société W&H et maintenant à la retraite.